Qui contrôle votre destinée ?


Je crois que l’un des plus grands fléaux dans notre société est que trop de gens croient que le monde entier leur doit quelque chose ! Quand je dis le monde entier, je pense entre autre au gouvernement et ses nombreuses institutions bien sûr. Le problème en remettant sa responsabilité entre les mains des autres est que l’on devient dépendant plutôt qu’indépendant.

Prenons l’exemple de la Caisse de dépôt et de placement du Québec qui a perdu 25% de son actif dans la dernière année seulement, soit environ 40 milliards de dollars. La caisse de dépôt c’est le bas de laine de biens des québécois. C’est elle qui gère l’argent qui sert à  payer la pension de retraite de millions de québécois.

Face à  un tel déboire, quelles sont nos options ? Il en existe deux, soit de chialer, soit de prendre ses responsabilités.

Avouez que vous plaindre ne vous mènera pas bien loin. Bien que cela fasse du bien à  très court terme, cela risque plutôt de miner votre santé et de faire augmenter votre stress.

L’autre option consiste à  prendre ses responsabilités. Prendre ses responsabilités veut dire prendre le contrôle de vos finances. Prendre le contrôle de vos finances veut dire de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier et ne pas se fier aveuglément aux autres pour gérer vos affaires.

Vous savez, il existe deux groupes d’individus dans notre société.

Le premier groupe privilégie le statut quo. Malgré leur insatisfaction générale, ils ne font rien pour améliorer la qualité de leur vie. La seule chose qu’ils savent faire dans la vie est de se plaindre, de se lamenter et de trouver des excuses pour justifier leurs insuccès.

Le deuxième groupe est constitué des gens qui acceptent l’entière responsabilité de leurs choix et par conséquent de leur vie, mais lorsqu’ils sont insatisfaits de leurs conditions, plutôt que de tolérer le statu quo et de se plaindre, ils décident de sortir de leur zone de confort, de prendre des risques et de créer par leurs propres moyens la vie dont ils ont toujours rêvé.

Les gens qui ont du succès dans la vie ont depuis longtemps réalisé que dans la vie tout est une question de choix. Si vous n’êtes pas heureux de vos conditions de travail, vous pouvez toujours démissionner. Si vous n’êtes pas heureux dans votre mariage, vous pouvez toujours divorcer. Si vous n’êtes pas heureux de votre poids et de votre apparence physique, vous pouvez toujours changer votre alimentation et faire de l’exercice plus souvent. En fait, dans la vie, tout est une question de choix.

Vous avez peut-être entendu parler de cet homme d’origine mexicaine qui habite à  l’Iles-des-Soeurs. On l’appel Mario Dogs. À son arrivée au Québec il y a sept ans, il ne parlait pas français. Ingénieur pour de grandes entreprises au Mexique, son diplôme n’a pas été reconnu au Québec.

Plutôt que de se plaindre de son sort, il a créé sa propre entreprise. Son métier est maintenant promeneur de chiens. Trois fois par jour, il promène jusqu’à  20 chiens à  la fois. Les maîtres déboursent en moyenne 10$ pour faire promener leurs chiens. Aujourd’hui, il gagne le double de son ancien emploi et selon ses dires :  » Jamais je ne changerais d’emploi ! J’adore ce que je fais. »

Voilà  un très bel exemple d’une personne qui a choisi de prendre sa vie en main plutôt que de se plaindre et trouver des excuses pour expliquer ses insuccès. La meilleure année de votre vie est l’année où vous décidez que vos problèmes sont les vôtres. Vous cessez alors de blâmer vos parents, votre président, l’environnement ou le gouvernement et vous réalisez que vous êtes en total contrôle de votre destinée.

© 2009 – Conférences et séminaires Patrick Leroux inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , ,