Lâche le maudit "break à  bras" !


 » Ce sont vos pensées et vos croyances qui détermineront les limites de vos accomplissements futurs. « 

Pour mes 16 ans, j’ai demandé à  mes parents, comme cadeau d’anniversaire un cours de conduite automobile. Ils ont accepté avec joie. Ils n’auraient plus à  faire le taxi pour venir plusieurs fois par semaine à  l’aréna pour moi et mon frère puisque nous étions tous les deux des joueurs de hockey.

Après l’obtention de mon permis, mon père a décidé de m’apprendre à  conduire une voiture à  transmission manuelle. Je me rappelle à  quel point ce fut pénible à  mes débuts. Je calais constamment le moteur et mon père n’était pas très patient avec moi. Il faisait même exprès pour m’amener dans des côtes abruptes. La pire situation était lorsque j’étais dans une côte ascendante et que je devais m’immobiliser en plein milieu parce qu’il y avait un feu rouge.

Mon coeur se mettait alors à  battre à  150 battements / minute et la transpiration me sortait de partout. J’avais tellement peur de caler le moteur. J’ai alors développé un bon truc. Je mettais le frein à  main et dès que la voiture se mettait à  avancer, je relâchais le frein à  main. De cette façon ma voiture ne partait jamais par en arrière. Mon père n’était pas d’accord avec cette technique, mais je lui disais que pour l’instant je me sentais plus en sécurité ainsi.

À chaque fois, je me disais toujours :  » Compte-toi chanceux Patrick, imagine s’il y avait une voiture qui te collait au derrière, tu pourrais lui rentrer dedans.  » Comme vous vous en doutez, j’ai attiré très rapidement à  moi mes peurs et ce qui devait arriver arriva.

Je me retrouve à  un feu rouge entre deux voitures au beau milieu d’une côte très escarpée. Évidemment, je mets le frein à  main. Pour ajouter à  mon niveau de stress, la voiture en avant est une BMW noire flambant neuve et la voiture derrière moi est une Mustang rouge. Le gars est si près de ma voiture que je peux voir dans mon miroir l’anneau qu’il porte dans le nez et les tatous sur ses bras.

Mon coeur se remet à  battre à  150 battements / minute, la sueur me sort de partout et la lumière tombe au vert. La BMW part tranquillement. J’attends un peu et j’appuie très fort sur l’accélérateur et je lâche la  » clutch  » assez délicatement de sorte que je ne cale pas mon moteur. Yes, le problème toutefois est que la voiture n’avance pratiquement pas. J’appuie davantage sur l’accélérateur, le moteur révolutionne davantage mais avec le même résultat. J’entends alors mon père me crier à  tue-tête :  » Lâche le maudit break à  bras ! »

Aussitôt que je me suis exécuté, l’auto s’est mise à  accélérer sans le moindre effort. Ouf, j’avais évité le pire.

Malheureusement bien des gens agissent comme si  » un frein à  main mental  » les retenait. Leurs fausses croyances, leurs attitudes négatives, leurs expériences passées, leurs sentiments de culpabilité, leurs peurs, leurs doutes, leurs cercles d’influence et leurs images négatives d’eux-mêmes agissent de la même façon qu’un frein à  main agit sur une voiture.

Tant et aussi longtemps que ces personnes n’auront pas  » lâché leur maudit break à  bras « , elles ne pourront pas jouir de tout le succès qu’elles méritent.

Même si vous avez de grands buts dans la vie, comme par exemple faire le tour du Canada et des Etats-Unis en voiture, tant que vous ne relâcherez pas votre frein à  main, tant que vous n’abandonnerez pas vos vieilles croyances et vos pensées limitatives, vous serez condamné à  rester dans votre cour. Une fois que vous relâcherez votre frein à  main par contre, vous avancerez pratiquement sans effort.

Si votre vie actuelle ne correspond pas à  100% à  celle de vos rêves, prenez la décision de vous débarrasser une fois pour toutes de certaines de vos vieilles croyances qui vous ont été inculquées par vos parents, vos professeurs, vos anciens employeurs ou certains de vos amis. En d’autres mots, relâchez votre frein à  main.

Commencez par affirmer à  tous les jours, au temps présent, ce que vous aimeriez être, faire et avoir dans la vie. Submergez ensuite votre subconscient d’images puissantes et séduisantes de ce que vous désirez être, faire et avoir grâce à  la visualisation et surtout, finalement, passez à  l’action sans relâche jusqu’à  ce que vos rêves se réalisent.

Les modifications les plus profondes dans la vie d’une personne se produisent lorsqu’elle renonce aux croyances limitatives et à  l’image négative qu’elle avait d’elle-même qui freinaient sa progression et ses résultats.

© 2009 – Conférences et séminaires Patrick Leroux inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , ,