C'est quoi votre excuse ?


Vous avez un potentiel de réussite absolument incroyable. Les seules limites que vous avez dans la vie sont celles que vous vous imposez. Combien de personnes toutefois, belles, intelligentes et talentueuses, croupissent dans des emplois minables et vivent en deçà  de leur potentiel? Malheureusement, trop de personnes aiment se donner toutes sortes d’excuses pour expliquer leurs insuccès. Pourtant, tout est possible pour celui ou celle qui ose prendre des risques.

Tout comme moi, vous avez probablement vu et entendu le vidéo de Susan Boyle sur YouTube . Tout comme moi, cette femme vous a probablement littéralement jeté par terre. Voici toutefois quelques informations sur son histoire que vous ignorez probablement.

Plus jeune d’une famille de neuf enfants, Susan Boyle a grandie dans un village de 4 700 habitants en Écosse, dans un secteur particulièrement sinistré par le chômage et la criminalité. Enfant, elle a été humiliée verbalement par les autres élèves qui se moquaient d’elle. Elle a également été maltraitée physiquement.

Adulte, elle a du mal à  trouver un travail, mais fréquente assidûment les karaokés locaux, et chante dans les choeurs de la paroisse.

À 25 ans, elle a rencontré John, fonctionnaire, qui a été son seul amour. John l’a demandée en mariage, puis quelques semaines plus tard, a disparu sans aucune explication ce qui lui a brisé le cÅ“ur.

En 1995, alors qu’elle a 33 ans, elle fait sa première apparition à  la télévision sur ITV, lors d’une émission de télé-réalité consacrée à  la découverte de nouveaux talents, émission présentée par Michael Barrymore. Dès que Susan commence à  chanter, le présentateur essaie de la déstabiliser en gesticulant dans tous les sens de façon à  l’humilier face aux auditeurs. Malgré sa voix extraordinaire, son talent restera inconnu du grand public et ceci à  cause du comportement ridicule du présentateur de l’époque.

En 2000, à  la mort de son père, elle décide de rester avec sa mère Bridget, pour la soigner. Sa mère l’encourage à  chanter et à  se produire devant un plus large public que la paroisse où Susan chante. Mais sa mère meurt à  son tour, en 2007.

à‚gée de 47 ans, au chômage, célibataire sans enfant, vivant en location seule avec son chat Pebbles, dans la petite maison familiale qu’habitaient ses parents et qu’elle n’a jamais quitté, Susan a le courage de se présenter à  l’émission  » Britain’s Got Talent « , 3e saison, une émission télévisée britannique, à  la recherche de nouveaux talents. Malgré que la majorité des autres concurrents soient deux fois plus jeunes qu’elle-même, elle fait une impression monstre, en interprétant le 11 avril 2009 la chanson I Dreamed a Dream de la comédie musicale Les Misérables.

Les présentateurs, les jurés et les spectateurs étaient d’abord très cyniques et moqueurs face à  cette femme au physique très ingrat avec ses sourcils épais et ses cheveux en bataille. Mais dès le début de sa chanson, ils ont été littéralement subjugués par la qualité de son interprétation et ils l’ont saluée par une ovation et un tonnerre d’applaudissements. Le jury était au bord des larmes tant l’émotion que Susan dégageait était forte.

Sa performance a été visionnée par 300 millions de personnes sur YouTube jusqu’à  présent, ce qui lui a valu de passer dans plusieurs émissions d’informations américaines, où elle est interviewée par des présentateurs vedettes des chaînes nationales de télévision tels que Larry King, Jay Leno et Oprah Winfrey.

Le 30 mai 2009, pour la finale de Britain’s got talent, elle arrive 2e derrière le groupe Diversity. La tension due à  cette soudaine vie de célébrité, des commentaires moqueurs de certains journaux britanniques et le stress causé par ces épreuves lui sont difficiles à  supporter et le lendemain de sa défaite en finale, Susan a été transportée d’urgence dans une clinique psychiatrique de Londres. Cinq jours plus tard, Susan s’est remise de son énorme coup de fatigue et elle est sortie de l’hôpital.

Le 5 août 2009, des photos révèlent au public une femme tout à  la fois séduisante et glamour.

Le 12 septembre, Susan enregistre son premier album à  Los Angeles en Californie.

Le 23 novembre 2009, pour l’Action de grâces, Susan Boyle sort son premier album I Dreamed a Dream et le lendemain le 24 novembre 2009, elle sort une première biographie racontant sa vie jusqu’à  sa soudaine célébrité.

La semaine dernière, le 30 novembre 2009, on apprenait que les ventes de son premier album distribué par Sony Music venaient de battre un record de vente de tous les temps avec 410 000 exemplaires écoulés en une semaine, en Grande-Bretagne seulement!

L’histoire de Susan Boyle illustre bien à  quel point le succès vient à  celui ou celle qui ose prendre des risques. Et vous, c’est quoi votre excuse pour ne pas réussir à  la hauteur de votre potentiel?

Cliquez-ici pour regarder le vidéo : http://tinyurl.com/c49rgl

P.S. Mon rêve est d’inspirer 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos parents, vos amis, vos employés et associés à  s’abonner gratuitement au Bulletin du Succès.

© 2009 – Conférences et séminaires Patrick Leroux inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , ,