Es-tu sur Facebook ?


 » Es-tu sur Facebook? « , voilà  une question qu’on entend de plus en plus de nos jours et qui n’est pas prête de disparaître. Si vous ne le saviez pas encore, Facebook est un réseau social créé par Mark Zuckerberg et destiné à  mettre en lien des personnes. Ce site rassemble plus de 500 millions de membres actifs à  travers la planète et ce chiffre va en augmentant de jour en jour. Si Facebook était un pays, il serait le 3e plus grand pays au monde. De plus, selon Alexa Internet, il est le deuxième site le plus visité du monde derrière Google.

Facebook est un outil de communication fantastique à  condition de savoir bien l’utiliser. Mal utilisé, Facebook peut devenir une perte de temps considérable pour son utilisateur. Quelques amis m’ont avoué ne pas avoir de compte Facebook simplement parce qu’ils n’ont pas le temps de s’en occuper. Voici donc quelques idées, selon moi, afin de faire bon usage de Facebook si vous décidez de joindre ce réseau social planétaire.

Si vous êtes en affaires, ne manquez pas l’opportunité d’avoir une page professionnelle  » Fans « . Ici par contre, vous ne pouvez pas demander aux gens d’être vos amis, ils doivent s’inscrire par eux-mêmes. Les personnes qui deviennent vos  » fans  » sont généralement intéressées par vous, ce que vous faites ou ce que vous avez à  dire. Dans ce cas, il est important de favoriser l’interaction avec vos fans et d’écrire du contenu qui apporte de la valeur ajoutée au lecteur. La publicité devrait représenter moins de 20 % de votre contenu.

Personnellement, j’ai deux pages Facebook soit une page personnelle et une page professionnelle. Sur ma page personnelle, je n’accepte que mes amis très proches. J’ai environ 20 amis à  ce jour. Sur ma page professionnelle par contre, j’accepte tout le monde. J’ai un peu moins de 2 000 amis à  ce jour. Votre page professionnelle peut très bien être administrée majoritairement par un de vos employés.

À moins qu’il ne s’agisse d’une page professionnelle, Facebook ne devrait jamais être une de vos priorités. Vous avez d’autres tâches beaucoup plus importantes et urgentes à  accomplir. Ne faites surtout pas l’erreur de vous brancher à  Facebook le matin en entrant au bureau. D’ailleurs, je pense que les employeurs devraient interdire l’accès à  Facebook sur les heures de travail.

AVERTISSEMENT : Facebook peut créer des chicanes de couple. Avant d’accepter de belles et beaux inconnus comme amis ou un ancien camarade de classe d’il y a 20 ans, posez-vous la question à  savoir si vous aimeriez que votre conjoint (e) fasse la même chose. Si vous hésitez avant d’accepter un ami, suivez la règle d’or qui est  » en cas de doute, abstenez-vous. « 

Afin d’éviter de perdre un temps considérable et pour que votre Facebook ne devienne un site de rencontres, je vous suggère d’accepter seulement vos vrais amis. Comme ça m’arrive plusieurs fois par semaine, la semaine dernière, j’ai refusé une demande d’amitié sur ma page personnelle. J’invitais la personne que je connais, mais dont je ne suis pas proche, à  aller sur ma page professionnelle  » fans « . Il s’ensuivit quelques longs échanges de courriels dont je vous épargnerais des détails. Cette personne a été, semble-t-il, offusquée et choquée que j’aie refusé son  » amitié  » sur ma page personnelle.

Je crois que trop de personnes cherchent à  avoir le plus grand nombre d’amis possible sur ce réseau. Comme si leur estime d’elles-mêmes était directement proportionnelle au nombre d’amis virtuels qu’elles possèdent :  » Regarde comme je suis hot, j’ai 287 amis! « 

Selon moi, ce n’est pas le nombre, mais la qualité des amis qui compte le plus. Est-ce que ça vous intéresse vraiment de savoir qu’une personne que vous avez croisée une fois dans un party devienne votre amie et qu’elle inscrive sur son mur :  » Je suis fatiguée. Grosse journée au bureau. J’ai eu plein de problèmes. Je déteste mon patron. En plus, j’ai mal au ventre parce que j’ai mangé trop de hot-dogs pour dîner!  » ou encore  » encore 15 dodos avant mes prochaines vacances, youppi! « . Votre temps est trop précieux pour le perdre à  lire des commentaires de ce genre de vos supposés 624 amis.

Mais qu’est-ce qu’un vrai ami me direz-vous? Je crois que nos vrais amis sont des personnes avec lesquelles on partage les mêmes valeurs, visions, ambitions et façons de voir la vie. Dans la plupart des cas, on partage également avec nos amis les mêmes passions, intérêts, activités, passe-temps, loisirs ou sports.

J’ai moins de 20 amis sur ma page personnelle, mais je sais que je pourrais compter sur chacun d’eux si j’avais besoin d’aide un jour, est-ce votre cas? Si vous annonciez que vous déménagez bientôt, combien de vos amis Facebook vous offriraient leur aide?

Un jour, j’ai entendu à  la radio un jour qu’inviter une personne de même sexe à  manger chez soi, était l’équivalent d’embrasser une personne de sexe opposé. On ne fait pas ça avec n’importe qui, ça prend une certaine profondeur dans la relation. J’ai bien aimé cette remarque. Ma règle pour accepter un ami sur ma page personnelle est donc :

Nous nous sommes invités à  tour de rôle, seul ou en couple, nous avons mangé, fait le party ou joué (aux cartes par exemple) à  la maison ou au restaurant au moins à  quelques reprises. Le reste des personnes ne sont pas des vrais amis, mais plutôt des connaissances. Évidemment, certaines connaissances deviennent des amis avec le temps.

Finalement, lorsque vous utilisez Facebook, faites bien attention à  ne pas y écrire et afficher n’importe quoi, car les informations et les photos sur votre vie privée peuvent être lues et utilisées par des personnes à  qui elles n’étaient pas initialement destinées comme, par exemples, vos parents, vos enfants, votre employeur, des fournisseurs ou des clients par exemple. Des recruteurs appuient même parfois un refus d’embauche sur des détails privés ainsi collectés sur les pages Facebook. Aussi et avec raison, si vous êtes parents, servez-vous de Facebook pour surveiller la vie de vos enfants qui sont d’âge mineur.

N’hésitez donc pas à  ignorer des demandes d’amitiés de gens qui ne sont que des connaissances et faites un bon ménage de vos supposés  » amis  » actuels. Votre temps est trop précieux et vous avez tellement de choses plus importantes à  faire comme passer du vrai temps de qualité face à  face avec les personnes qui comptent vraiment pour vous.

Alors la prochaine fois qu’on vous demandera :  » Es-tu sur Facebook? « , vous répondrez :  » Oui, mais avec modération! « 

P.S. Mon rêve est d’inspirer 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos parents, vos amis, vos employés et associés à  s’abonner gratuitement au Bulletin du Succès.

© 2010 – Conférences et séminaires Patrick Leroux inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , , ,