Manger mal vous coûte cher!


Selon une étude réalisée par le chercheur Éric Finkelstain de la Duke-National University de Singapour, les salariés américains obèses coûtent 73,1 milliards $ par an à  leurs employeurs en raison d’une productivité moindre due à  une santé plus fragile. Pour illustrer ce montant, avec ce montant, vous pourriez embaucher environ 1,8 million de personnes avec un salaire annuel de 41 000 $ / année!

Il n’y pas seulement les gens obèses qui offrent des performances inadéquates au travail. En fait, tous les gens qui s’alimentent mal font partie de ce groupe.

La nourriture fournit l’énergie dont votre corps et votre esprit ont besoin afin de fonctionner. En fait, le choix de votre alimentation est aussi important que l’essence que vous mettez dans votre voiture.

Si je vous apprenais qu’un tel type d’essence vous donnait des performances médiocres, contenait du sable, risquait fortement d’endommager votre voiture, engendrait des coûts de réparations énormes et finalement diminuait sa durée de vie, mettriez-vous ce type d’essence dans votre voiture? Bien sûr que non! Alors pourquoi mangez-vous de mauvais aliments pour votre santé? Votre vie et votre santé ne valent-elles pas mieux qu’un tas de ferraille?

Bien des gens prennent un plus grand soin de leurs animaux domestiques que d’eux-mêmes. Leurs animaux peuvent courir comme le vent alors qu’ils peuvent à  peine monter quelques marches d’escalier! Quel type de nourriture donnez-vous à  votre animal domestique? Possiblement la meilleure puisque vous désirez qu’il soit beau, en forme, qu’il ne soit pas malade et ne pas avoir à  débourser beaucoup d’argent chez le vétérinaire. De plus, vous voulez également que votre animal vive le plus longtemps possible. Votre vie et votre santé ne valent-elles pas mieux que celle d’un animal de compagnie?

Les athlètes ont compris l’importance de leur alimentation depuis très longtemps et c’est pour cette raison qu’avant un entraînement ou une compétition sportive, ils ne mangent que des aliments qui leur procureront des performances supérieures. Jamais ils ne leur viendraient à  l’idée de manger deux hot-dogs et une poutine par exemple avant d’entreprendre un entraînement ou de pratiquer leur sport.

Vous n’êtes peut-être pas un joueur de hockey professionnel, un nageur, un cycliste ou un triathlète de haut niveau, mais à  compter d’aujourd’hui apprenez à  vous considérer comme un athlète des affaires. Si vous désirez offrir une performance optimale au travail, vous devez également bien choisir les aliments que vous mangez.

La majorité de la population éprouve un énorme coup de fatigue vers les 13 h 30, soit lorsqu’ils reviennent de leur lunch. Est-ce normal? Pas du tout. La raison est simplement qu’ils ont mal choisi leur lunch. Ils ont choisi des aliments qui leur enlève de l’énergie plutôt que des aliments qui leur donnent de l’énergie. Ils ont consciemment fait le plein d’énergie avec de la mauvaise essence dans leur automobile.

Le meilleur conseil que je puisse vous offrir afin d’améliorer votre productivité au travail est de manger santé sur l’heure du midi. Le soir venu, mangez ce que vous voulez. Si vous tombez de fatigue ou éprouvez une perte de concentration, c’est moins grave, car vous n’avez pas à  performer.

Pour vos lunchs, je vous conseille très fortement d’éviter à  tout prix le pain, les boissons gazeuses, l’alcool et les desserts. Votre meilleur choix est une salade de légumes avec une protéine comme du thon, du poulet ou du jambon. Si vous mangez une viande, accompagnez-la de légumes seulement ou d’une petite salade. Évitez le riz, les pâtes et les patates. Indiquez-le à  votre serveur ou serveuse. Ne buvez que de l’eau pour accompagner votre repas.

En évitant de manger de la nourriture  » somnifère  » pendant les cinq prochains jours, vous observerez votre productivité au travail augmentée de façon spectaculaire en après-midi. Vous n’éprouverez plus de coup de fatigue vers 13 h 30 et vous aurez l’impression que votre corps et votre esprit sont plus vifs et allumés.

Si vous êtes patron, vous ne pouvez évidemment pas forcer vos employés à  manger santé sur l’heure du lunch. Je vous conseille donc d’offrir à  tous vos employés des fruits, des légumes et des salades (avec protéine) gratuitement ou à  un prix très, très modique. Si vos employés désirent mettre de la nourriture  » non énergisante  » dans leur corps, faites-leur payer eux-mêmes. Vous pourriez même aller un peu plus loin en imposant une taxe de non-productivité sur les aliments qui contribuent à  une contre-performance au travail.

Le résultat est que certains de vos employés développeront un goût pour la nourriture santé, aimeront leur nouveau sentiment d’énergie et leur nouvelle vivacité d’esprit et conserveront leurs bonnes habitudes à  la maison.

Oui, il vous en coûtera de l’argent pour payer ou subventionner une partie du lunch de vos employés, mais pensez à  la diminution des coûts reliés à  l’absentéisme dus à  une santé déficiente et surtout, à  l’augmentation de la productivité de vos employés en après-midi. Il pourrait s’agir pour vous d’un retour énorme sur votre investissement.

P.S. Mon rêve est d’inspirer 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos parents, vos amis, vos employés et associés à  s’abonner gratuitement au Bulletin du Succès.

© 2010 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , , ,