Je me souviens


« Je me souviens » est la devise du Québec. Pendant longtemps, je me suis demandé ce que pouvait bien signifier cette devise. Je dois avouer que je la trouvais assez insignifiante et même vide de sens. Il m’a fallu passer le cap de la quarantaine pour finalement comprendre sa signification.

« Je me souviens »Â fait allusion à  nos ancêtres, à  notre enfance et à  nos souvenirs. Cette devise nous pousse, tous un chacun, à  regarder dans le rétroviseur de notre vécu dans le but de nous rappeler nos origines et d’où l’on vient. Pour plusieurs, cette devise sert à  leur rappeler leur passé comme peuple et surtout les leçons apprises. Toutefois, voici ce que j’ai personnellement décidé de me souvenir :

- Je me souviens des partys du temps des Fêtes où nous, les jeunes cousins et cousines, jouions à  faire des sauts en longueur dans l’escalier du sous-sol sur un vieux matelas pendant que les parents en haut, un peu paquetés, parlaient de politique en jouant au 500.

- Je me souviens des gros manteaux de poil de mes tantes et de mes oncles dans lesquels je m’endormais lors des partys du temps des Fêtes.

- Je me souviens des chips juliennes  » all dressed  » auxquelles j’avais droit, gagne ou perd, après ma partie de hockey du samedi matin.

- Je me souviens de l’immense privilège auquel j’avais droit soit d’écouter la première période de hockey le samedi soir alors que les Canadiens de Guy Lafleur jouaient à  La Soirée du Hockey qui était animée de brillante façon par Gilles Tremblay et René Lecavalier.

- Je me souviens du chocolat chaud que ma grand-mère nous préparait l’hiver lorsqu’on rentrait, les joues toute rouges, après avoir joué dehors à  20 degrés sous zéro.

- Je me souviens qu’en traversant le Parc des Laurentides pour aller de Drummondville à  Alma, mon père me demandait aux 30 minutes, de lui donner une bière dans la valise de notre Renauld 5 et qu’il utilisait sa ceinture de sécurité que pour ouvrir ses bouteilles de Laurentides.

- Je me souviens des familles d’accueil qui nous hébergeaient lors de nos tournois de hockey Atome à  Montmagny ou à  Ste-Marie de Beauce.

- Je me souviens de m’être souvent endormi dans les bras de ma mère alors que j’insistais pour aller voir mon père jouer au hockey dans sa ligue de garage les vendredis soirs.

- Je me souviens de nos nombreuses fêtes d’anniversaire, à  mon frère et moi, au McDonald’s avec nos amis.

- Je me souviens des nombreuses parties épiques de ballon-chasseur dans la cour d’école lors des récréations.

- Je me souviens d’avoir écouté des milliers de fois les chansons de Jean-Pierre Ferland, Claude Dubois, Robert Charlebois, Ginette Reno, Joe Dassin, Dalida et Adamo que mes parents faisaient jouer sur leur tourne-disque.

- Je me souviens d’avoir été obsédé pendant des années par le catalogue de « Distribution aux Consommateurs » dans lequel se trouvaient toutes les choses auxquelles je rêvais d’avoir un jour.

- Je me souviens des émissions de mon enfance dont Passe-Partout, Bobino, Belle et Sébastien, Candy, Rémi, Démétan, Le Petit Castor, Albator et mon favori Goldorak (vous vous rappelez son fameux « Fulguro-poing » !) 

- Je me souviens que les écoles fermaient souvent l’hiver, car il y avait vraiment beaucoup de neige à  l’époque. Nous en profitions alors pour construire des forts incroyables qui résistaient à  toute attaque de balles de neige.

- Je me souviens de mes premières danses dans les gymnases d’école sur la musique de la chanson « Life is Life » de Opus.

La devise du Québec, « Je me souviens », a maintenant bien du sens dans mon esprit. Elle a le sens qu’on veut bien lui donner pour peu qu’on fasse l’effort de prendre le temps de faire un retour en arrière dans nos vies.

Bien sûr, vous avez le choix de vous souvenir de vos malheurs, mais j’ai plutôt fait le choix de me souvenir des bons moments qui ont ponctué ma courte vie.

En terminant, la devise du Québec qui est « Je me souviens », sert surtout à  me rappeler à  quel point je suis fier d’être Québécois.

P.S. Mon rêve est d’inspirer 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos amis à  s’inscrire gratuitement à  mon Bulletin du Succès !

Patrick Leroux, CSP, entrepreneur, auteur de huit livres (best-seller) et réputé conférencier québécois, est un professionnel de l’action. Afin de vérifier sa disponibilité pour une conférence inoubliable lors de votre prochain événement vous pouvez le rejoindre au 1-888-993-8882 ou par courriel au info@patrickleroux.com.

© 2012 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , ,