Si vous désirez du miel, ne bousculez pas la ruche !


Dale Carnegie a écrit en 1936, dans son excellent livre  » Comment se faire des amis et influencer les autres « , ce principe extrêmement puissant :  » Si vous désirez du miel, ne bousculez pas la ruche. « 

Je vous raconte une histoire qui m’est arrivée il y a quelques années. Un matin tôt, alors que je dormais encore, le camion de recyclage qui passe devant la maison me réveille. Je bondis hors du lit, les cheveux en bataille et je mets ma robe de chambre. Je cours sortir mon bac de recyclage au chemin. Le camion est déjà  passé devant chez moi, mais il doit repasser une autre fois puisque j’habite dans un cul-de-sac.

Je me dépêche de mettre mon gros bac de recyclage devant chez moi, mais puisque mon entrée est glacée, je glisse et tombe sur les fesses, devant mon nouveau voisin qui sort de chez lui et que je vois pour la première fois !  » Bonjour, ça va? « , qu’il me dit. Pas la meilleure façon de faire une bonne première impression. Je suis heureux toutefois, car je viens d’emménager dans ma maison depuis 15 jours. Mon seul problème est que le garage est plein de boîtes vides. Il y a tellement de choses à  recycler qu’il n’y a presque plus de place pour circuler dans le garage. Enfin, j’aurai un peu moins de boîtes dans les jambes.

Trois minutes plus tard, alors que j’ai un sac de glace sur la fesse gauche et un café dans la main droite, le camion passe devant chez moi, mais il ne s’arrête pas pour vider mon bac de recyclage. Je suis en furie. Je n’en reviens pas! Il est passé devant chez moi sans s’arrêter!

Je monte l’escalier et je m’habille à  toute vitesse. Ma copine se réveille tranquillement, elle se frotte les yeux et elle me demande ce qui se passe. Je lui explique la situation avec quelques jurons bien québécois. Elle me dit :  » Que fais-tu?  » Je lui réponds :  » Je vais courir après le gars de recyclage avec ma voiture et je vais le faire revenir le taba….  » De toute évidence, ma colère est énorme :  » Je ne veux pas être pris plusieurs semaines (le recyclage passe aux deux semaines) avec toutes ces boîtes dans le garage, pis en plus j’ai mal au derrière! « 

Ma copine me dit alors :  » Fâché comme tu es, et si tu lui parles comme ça, c’est sûr qu’il ne reviendra pas. Je te conseille d’être gentil à  la place.  » Et moi de lui répondre :  » Gentil mon c…! Ce gars-là  ne fait pas bien son travail et je vais lui dire ma façon de penser. « 

Je saute dans ma voiture et je parviens à  retrouver le camion de recyclage trois coins de rue plus loin. J’immobilise ma voiture devant son camion comme le font les policiers. Je sors de ma voiture et je me dirige vers lui. À ce moment même, je me rappelle les mots de ma copine :  » Sois gentil, sois gentil, soit gentil.  » Malgré le fait que mon instinct désirait  » engueuler  » ce gars, j’ai pris une grande respiration, j’ai mis mon plus beau sourire sur mon visage et je lui ai dit :  » Bonjour monsieur, vous allez bien? J’habite sur la rue Côtes-Du-Rhone, vous êtes passé devant ma maison il y a quelques minutes sans ramasser mon bac de recyclage, y a-il une raison particulière? « 

Et le chauffeur de me répondre :  » Oui je sais; j’ai vu votre bac, mais j’avais déjà  passé de votre côté de la rue et mon camion ne peut ramasser les bacs que lorsqu’ils sont à  ma droite. La prochaine fois que vous êtes à  la dernière minute comme ça, mettez simplement votre bac l’autre côté de la rue et je le ramasserai. « 

Je me dis à  moi-même :  » à‡a fait du bon sens. Le gars n’est pas un incompétent.  » Je lui dis alors avec des yeux d’un petit chien qui fait pitié :  » Écoutez mon cher monsieur, je viens d’emménager dans ma maison il y a deux semaines et je ne connaissais pas la journée de récupération. J’ai meublé la maison à  neuf et mon garage est plein de boîtes vides. Vous seriez vraiment gentil et vous me rendriez un très grand service si vous pouviez revenir dans ma rue en sortant du quartier et vider mon bac. « 

Le gars me regarde et il me dit :  » À cause de la glace dans les rues, je suis déjà  en retard sur ma route. Je ne peux pas te garantir, mais je vais voir si je peux.  » Je retourne alors chez moi et j’allume quelques lampions. Cinq minutes plus tard, le camion arrive devant chez moi. Je crie de joie et je sors sur le perron pour le saluer et le remercier. Une fois qu’il fut vide, le gars baisse sa fenêtre et me dit :  » Tant qu’à  faire, profites-en pour vider ton garage.  »  » Quoi? Merci énormément!  » Six voyages plus tard, mon garage était vide de boîtes. Wow!

Ma copine qui avait observé la scène par la fenêtre n’en revenait pas. De retour dans la maison, elle m’a dit :  » Incroyable, je n’y crois pas. Qu’est-ce que tu as fait?  » Et moi de lui répondre tout simplement :  » J’ai écouté ton conseil mon amour, j’ai été gentil! « 

Et vous, vivez-vous parfois des situations semblables où vous êtes en colère contre une autre personne? Comment réagissez-vous habituellement? La prochaine fois qu’une telle situation vous arrivera, prenez une grande respiration, souriez et plutôt que de suivre votre instinct, essayez donc d’être gentil. à‡a fonctionne vraiment. Merci ma blonde. Merci M. Carnegie. Merci M. le chauffeur de camion de recyclage!

P.S. Mon rêve est d’inspirer 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos amis à  s’inscrire gratuitement à  mon Bulletin du Succès !

Patrick Leroux, CSP, entrepreneur, auteur de neuf livres (best-seller) et réputé conférencier québécois, est un professionnel de l’action. Afin de vérifier sa disponibilité pour une conférence inoubliable lors de votre prochain événement vous pouvez le rejoindre au 1-888-993-8882 ou par courriel au info@patrickleroux.com.

© 2012 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , ,