Responsabilité 101


AVERTISSEMENT : Si vous gagnez moins de 130 000$ par année ou que vous n’avez pas l’intention de gagner ce montant un jour ou que vous avez la conviction qu’il vous sera impossible de la faire un jour dans votre vie, ne lisez surtout pas cet article ! Il ne vous concerne pas.

Si toutefois vous êtes une personne ambitieuse et que vous désirez jouir d’une meilleure qualité de vie et par le fait même augmenter, un jour, vos revenus de façon substantiels alors bonne lecture !

Tout le monde en parle au Québec depuis quelques jours. Ce sujet soulève des passions. Le nouveau gouvernement désire hausser les impôts des contribuables qui gagnent 130 000 $ et plus par année et ce, de façon rétroactive! Comme leader responsable, je ne peux pas passer sous silence cette hausse.

Comme vous savez, la RESPONSABILITÉ est à la base de tous mes messages dans mes conférences et mes écrits. C’est moins le « fun » que de se faire dire : « Vas-y t’é capable », mais c’est essentiel au succès. Voici donc un petit cours de responsabilité 101.

Je crois que hausser les impôts à ce point (55,2 % pour ceux qui gagnent plus de 250 000 $) des mieux nantis déresponsabilise les gens qui gagnent de plus faibles revenus. Le message est : « Ce n’est pas grave si tu ne cherches pas à vouloir améliorer ton sort en gagnant plus, on va s’occuper de toi. » 

Ça déresponsabilise aussi le gouvernement à trouver des façons pour diminuer ses dépenses. C’est un très mauvais message à envoyer à la société. Cette mesure ne règle aucun de nos problèmes et ne va pas contribuer à diminuer le déficit ou notre dette, ça ne fait que boucher une partie d’un trou (élimination de la taxe santé – 200 $ par personne). Imaginez la situation dans quelques années…

Cette mesure encourage les gens à sortir dans la rue, à taper sur des casseroles, à faire du grabuge et à réclamer la gratuité. Cette mesure démotive surtout les entrepreneurs de vouloir en faire plus… Certains vont se dire : « Aussi bien s’arrêter à 130 000 $, car au-delà de ce montant j’en donne plus au gouvernement qu’il ne m’en reste. »

Je crois aussi que taxer davantage le gain en capital (de 50 % à 75 %) et les dividendes va décourager l’investissement et l’épargne qui est déjà à son plus bas.

Augmenter les impôts des mieux nantis à 55,2 % semble être une mesure populiste irréfléchie. Les conséquences sont que les gens à hauts revenus, ceux qui créent des emplois et de la richesse, vont quitter le Québec ou ils décideront de ne pas s’y installer. Pourquoi devrais-je donner 55,2 % en impôts alors que je pourrais en payer moins de 35 % ailleurs? N’oublions pas que les gens à hauts revenus sont pour la plupart très mobiles.

Il est important de regarder l’impact et les conséquences à moyen et long terme de toutes ces mesures, ce que peu de gens semblent en mesure de comprendre. Au bout du compte, toute la société va être perdante, les riches comme les moins riches.

Depuis quelques jours, plusieurs entrepreneurs et professionnels m’ont avouer qu’ils quitterait tout simplement le Québec, donc moins d’impôts pour le gouvernement, si ces mesures étaient adoptées. Des entreprises devront payer leurs hauts salariés plus cher pour les garder et pour compenser pour les impôts élevés, et ultimement, le cout de la facture sera refilé au consommateur. Le consommateur ne voudra pas payer plus cher et il achètera ses produits fait à l’extérieur du Québec. Et qu’est-ce qui va se produire avec les entreprises d’ici? Je vous laisse répondre à la question.

Pour ceux qui parlent de justice sociale et mentionnent l’importance de donner, je suis d’accord, mais il est important de rappeler que les « riches » donnent déjà énormément. Ils ne représentent que 2,5 % des contribuables, mais donnent déjà le tiers de tous les impôts au gouvernement.

Je crois que la meilleure façon d’aider les plus démunis est de faire des dons directs plutôt que donner la majorité de son argent au gouvernement qui gère très mal cet argent et qui en fait profiter une certaine catégorie de personnes qui ne le méritent pas comme par exemple les assistés sociaux de longue date qui sont en très bonne santé.

Pour ceux qui l’ignoraient, le Québec est l’endroit le plus taxé en Amérique du nord. Le taux marginal d’imposition maximum provincial au Québec est de 24 %. En comparaison, il n’est que de 11,6 % en Ontario et de 10 % en Alberta. L’intention du nouveau gouvernement est de faire passer ce taux de 24 % à 31 %. Ajoutez à ça l’impôt fédéral et vous arrivez à 55,2 %. L’écart d’environ 20 % est énorme et absurde.

À titre d’exemple, aux États-Unis, notre voisin au sud de la frontière, L’Alaska, le Dakota du Sud, le Nevada, le Texas, l’état de Washington, le Wyoming et la Floride, une destination prisée des Québécois, n’ont pas d’impôt sur le revenu. Seul l’impôt fédéral est applicable.

Voici les trois plus hauts paliers d’imposition fédérale chez nos voisins aux États-Unis :

  • Entre 123 700$ et 188 450$
    Impôt de base de 24 040$ (19.4%)
    + 28 % de la somme au-dessus de 123 700$
  • Entre 188 450$ et 336 500$
    Impôt de base de 42 170$ (22.4%)
    + 33 % de la somme au-dessus de 188 450$
  • 336 500$ et plus
    Impôt de base de 91 043$ (28.8%)
    + 35 % de la somme au-dessus de 336 550$

Oui la carte soleil n’existe pas aux États-Unis, mais avec l’argent économisée en impôt, vous pouvez certes vous payer une bonne couverture d’assurance. De toute façon, les biens nantis au Québec payent déjà en double en se tournant vers le privé.

Tout ceci sans compter qu’aux États-Unis, ils ont droit a des déductions d’intérêts payés sur leurs revenus dont les intérêts de prêt immobilier (hypothèque) et il n’y pas de taxe de vente fédérale sur la consommation comme ici avec notre TPS. Cinq états n’ont pas de taxe sur les ventes, comparée à notre TVQ de 9,5 %, soit l’Alaska, le Delaware, le Montana, le New Hampshire et l’Oregon. Le taux le plus haut de taxe de vente est en Californie, avec 7.25 % et le plus bas 2.9 % dans le Colorado. La taxe de vente en Floride est de 6 %.

La réalité est donc que le Québec est en compétition contre ses voisins (les autres provinces Canadiennes et les États-Unis) afin de conserver et attirer « les riches » qui encore une fois je vous le répète, sont très mobiles.

Suite aux centaines de messages sur mon mur Facebook la semaine dernière, voici ce qui ressort des commentaires des gens à revenus moindres qui croient « normal » que les riches payent encore davantage qu’ils ne le font actuellement :

« Les riches devraient payer pour les pauvres. Pourquoi? Parce qu’ils sont riches. Ce n’est pas ma faute si je ne gagne pas beaucoup. Je n’ai aucun contrôle sur ma situation. Je n’ai pas le choix. On ne fait pas ce qu’on veut dans la vie. Je suis une victime. Je mériterais de gagner plus. Je n’ai pas eu de chance moi. Je travaille aussi fort que les riches donc je mérite de gagner autant qu’eux. » 

Comme vous pouvez le constater, le problème de bien des gens dans notre société est la NON-RESPONSABILISATION. Les hausses d’impôts proposées ne règleront pas le problème de non-responsabilisation des moins bien nanti, mais au contraire elles ne feront que l’accentuer. De plus, ces hausses d’impôts démotivent l’entreprenariat et pénalisent le succès. Est-ce ce genre de société dans lequel vous désirez vivre? Pas moi.

Je rêve plutôt de vivre dans une société où je serais fier d’y vivre. Une société libre où tous les gens sont traités de façon égale. Une société qui stimule le dépassement de soi et l’initiative personnelle. Et finalement, une société dans laquelle il n’y a pas de riches et de pauvres, mais seulement des riches. Riche au niveau de la spiritualité, des émotions, des relations interpersonnelles, de la santé physique et mentale et aussi des finances.

Je reste optimiste et j’espère sincèrement que ces mesures fiscales ne seront pas adoptées. Je suis convaincu que la solution pour régler les problèmes financiers du gouvernement n’est pas en regardant dans la colonne des revenus (hausse des taxes et des impôts des particuliers et entreprises), mais en regardant dans la colonne de dépenses.

SVP, agissons de façon responsable !

P.S. Mon rêve ultime est d’inspirer plus de 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos amis à  s’inscrire gratuitement à  mon Bulletin du Succès !

Patrick Leroux CSP, entrepreneur, auteur de neuf (9) best-sellers et réputé conférencier de calibre international est un expert en motivation, performance et profitabilité. Afin de vérifier sa disponibilité pour une conférence inoubliable lors de votre prochain événement vous pouvez le rejoindre au 1-888-993-8882 ou par courriel au patrick@patrickleroux.com.

© 2012 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,