Apprendre à dire non


071013Si vous ne planifiez pas bien votre temps, vous le passerez à travailler sur les priorités des autres plutôt que sur les vôtres.

Quelqu’un vous demandera: «Fais-tu quelque chose de spécial vendredi soir prochain?» Vous regarderez dans votre agenda où vous n’aurez rien d’inscrit au jour demandé, et vous répondrez: «À ce que je sache, je n’ai rien sur le programme!» «Parfait!», répondra votre ami. «Alors je vous invite, ton amie et toi, à venir chez nous vendredi soir. Nous vous montrerons les mille diapositives que nous avons prises lors de notre dernier voyage au Bangladesh!» Vous chercherez des excuses pour vous esquiver mais vous n’en trouverez pas – difficile de faire marche arrière maintenant – et vous répondrez: «Ça nous plairait beaucoup!»

De retour à la maison, vous vous rappellerez soudain que vous vous étiez promis d’aller faire de l’exercice au centre sportif et de passer ensuite une petite soirée tranquille avec votre conjointe. Vous vous direz alors que, de toute façon, vous pourrez toujours faire de l’exercice plus tard et passer du temps exclusivement en compagnie de votre conjointe à un autre moment. Après tout, ça fait deux semaines que vous vous promettez d’aller faire de l’exercice et que vous n’y allez pas. Ça fait deux semaines également que vous n’avez pas passé de temps en tête à tête avec votre conjointe; quelques jours de plus, ce n’est pas catastrophique, vous n’en mourrez pas, n’est-ce pas?

La plupart des gens remettent à plus tard des activités qui sont importantes pour eux tout simplement parce qu’ils ont de la difficulté à dire non. Après tout, c’est tellement plus facile de dire oui. On évite ainsi de décevoir les autres à court terme. Mais, malheureusement par contre à long terme, c’est nous que nous désappointons le plus puisque nous laissons en plan tous nos projets importants pour nous préoccuper d’abord de ceux des autres: alors les nôtres ne sont jamais faits.

N’oubliez pas qu’à chaque fois que vous dites oui à quelque chose, vous dites non à autre chose. Quand vous planifiez bien vos semaines, vous déterminez les tâches importantes à accomplir et vous bloquez du temps d’avance dans votre agenda pour les réaliser. Ainsi, la prochaine fois que quelqu’un vous demandera si vous avez quelque chose de particulier à faire vendredi soir, vous pourrez tout simplement regarder dans votre agenda et lui répondre: «Oui, je vois que j’ai déjà un engagement ce soir-là. Pourquoi?» Vous pourrez ainsi décider si l’activité que l’autre personne vous propose est plus importante que celle que vous aviez planifiée. Si quelque chose doit être remis à plus tard c’est bien le visionnement des 1000 diapositives de votre ami. C’est beaucoup plus facile de dire non quand on a déjà quelque chose de prévu à son agenda. N’oubliez pas que ceux qui ne planifient pas sont toujours à la merci de ceux qui planifient.

Je ne veux pas dire par là que vous ne devez jamais dire oui aux demandes qui vous sont faites, mais tout simplement qu’il faut toujours évaluer les propositions et déterminer si elles sont plus importantes que les activités que vous aviez prévues pour cette période. Si les activités proposées sont plus importantes, peut-être devriez-vous déplacer ce que vous aviez prévu de faire. Mais ne remettez jamais à plus tard vos propres plans simplement parce qu’ils peuvent être remis à plus tard. Rappelez-vous que les promesses les plus difficiles à tenir sont celles qu’on se fait à soi-même. Trop souvent nos plans peuvent effectivement être remis à plus tard, ce qui a pour conséquence qu’ils ne sont jamais réalisés. Avant de dire oui à quelqu’un et de vous laisser embarquer dans un projet quelconque, souvenez-vous toujours de vos priorités. Dites oui seulement aux activités qui vous rapprochent de vos objectifs.

Ne vous sentez pas coupable de dire non

Faites attention de ne pas laisser les autres vous culpabiliser quand vous leur dites non. Vous n’avez pas à vous sentir coupable quand vous dites non à quelqu’un. C’est de votre vie dont il s’agit après tout. Soyez ferme et dites-leur non parce que vous devez travailler sur une activité urgente et importante. La meilleure façon de dire non à quelqu’un d’autre est de le faire sur-le-champ. Ne dites surtout pas «peut-être» pour ensuite rappeler cette personne quelques jours plus tard et lui dire non. Vous lui aurez ainsi donné de faux espoirs. Vous risqueriez de perdre l’estime de cette personne tout en la désappointant au plus haut point.

Pour éviter de tomber dans ce piège, regardez dans votre agenda et répondez-lui immédiatement sur un ton courtois: «Je suis désolé, je comprends que tu aimerais que je te donne un coup de main pour ton projet, mais je ne peux malheureusement pas me libérer, je me suis déjà engagé à terminer absolument autre chose. J’aurais par contre une disponibilité vendredi prochain à 16 h, est-ce que ça te conviendrait?» Si vous jugez que ce qu’on vous demande est important, suggérez un autre moment pour pouvoir l’envisager avec elle. Plus le moment que vous allez proposer sera éloigné, plus il y a de chances que la personne règle elle-même son problème. Un autre truc est de lui conseiller d’aller voir quelqu’un d’autre qui a plus de temps ou plus de compétences que vous pour l’aider.

Prenez également toujours vos objectifs en considération avant de dire oui à quelqu’un. Il y a quelques années, je faisais partie du conseil d’administration du Réseau des Travailleurs Indépendants (RTI). Devant les onze autres membres du conseil d’administration, le président a proposé ma candidature pour faire partie de la direction du conseil d’administration en tant que secrétaire. Même si cette proposition flattait mon ego, je leur ai répondu que, malheureusement, je devais refuser ce poste étant donné que j’avais d’autres engagements et d’autres priorités. Je ne voyais vraiment pas comment le rôle de secrétaire pouvait me rapprocher de mes objectifs de carrière.

Bien entendu, je me rappelle que cela n’a pas été facile mais j’étais content d’avoir dit non. Tout le temps que j’aurais consacré à ce rôle, je n’aurais pas pu le mettre pour bâtir mon entreprise de conférenciers qui débutait à cette époque. J’ai toutefois proposé d’organiser des déjeuners-causeries, ce que le conseil d’administration a accepté. De cette façon, à organiser des conférences, j’avais l’opportunité de rencontrer des conférenciers expérimentés, de leur poser des questions et de prendre de l’expérience dans mon domaine.

Comment dire non à son supérieur

Les patrons ont parfois cette fâcheuse tendance de donner beaucoup trop de travail à leurs employés. De temps à autre, ils ont également la malencontreuse habitude de tout vouloir pour hier! Mais comment peut-on dire non à son patron sans risquer de perdre son emploi?

La prochaine fois qu’une personne en position d’autorité vous demandera de faire quelque chose, et que vous aurez le goût de lui dire non, prenez une grande respiration et demandez-lui tout simplement de vous aider à redéfinir vos priorités.

Montrez-lui toutes les tâches que vous devez accomplir, le temps approximatif pour chacune des tâches (temps majoré de 30%) ainsi que les dates de réalisation attendues. Demandez-lui par la suite de mettre en ordre de priorité ces mêmes tâches.

Votre supérieur pourra ainsi prendre conscience qu’il ou elle aurait intérêt à déléguer certaines tâches à d’autres personnes que vous, à embaucher d’autres employés, ou à éliminer, voire même reporter, certaines de ses demandes. Cette façon de procéder est très professionnelle et, tout en atténuant les débordements d’émotions, elle vous évitera beaucoup de déceptions de part et d’autre.

Rappelez-vous que si vous ne planifiez pas bien votre temps et que vous n’apprenez pas à dire non, vous le passerez à travailler sur les priorités des autres plutôt que sur les vôtres.

Prenez la décision de vous organiser, une fois pour toute, lors du séminaire « 7 stratégies pour identifier, gérer et accomplir vos priorités » qui sera présenté à Montréal le 9 octobre et à Québec le 22 octobre prochain. Cliquez ICI pour tous les détails.

P.S. Mon rêve ultime est d’inspirer plus de 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos amis à  s’inscrire gratuitement à  mon Bulletin du Succès !

Patrick Leroux CSP, entrepreneur, coach auteur de neuf (9) best-sellers et réputé conférencier de calibre international est un expert en motivation et performance. Afin de vérifier sa disponibilité pour qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain événement, vous pouvez le rejoindre au 1-888-993-8882 ou par courriel au patrick@patrickleroux.com.

© 2013 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , , ,