Comment faire face au rejet


100214Si vous oeuvrez dans le domaine de la vente, vous ferez face à beaucoup de rejets dans votre carrière. On vous a peut-être déjà donné comme conseil de ne jamais prendre un rejet de façon personnelle. Mais comment devriez-vous le prendre alors!?!

Tout ce qui vous concerne dans la vie est personnel. Comment vous sentez-vous lorsqu’une personne vous dit : « Ne le prends pas personnel Marie, mais tes cheveux c’est vraiment laid aujourd’hui! » ou encore « Ne le prends pas personnel Roger, mais tu as vraiment mauvaise haleine! » ? Évidemment, votre ego sera quelque eu meurtri et c’est tout à fait normal.

Alors, comment faire face au rejet dans une situation de vente? Simplement en déterminant combien de rejets que vous avez besoin avant d’arriver à conclure une vente. Chaque fois que vous rencontrerez un rejet, vous vous direz à vous-même : « Yes, encore un rejet. Seulement trois rejets de plus et je vais obtenir une vente. »

La vente est un jeu de chiffres

Il est très important de comprendre que la vente est simplement un jeu de chiffres. Par exemple, si pour conclure une vente, vous avez besoin de faire 3 présentations face à face ou d’envoyer 3 offres de service ou 3 soumissions et que pour obtenir 3 rendez-vous ou envoyer 3 offres de service ou 3 soumissions, vous avez besoin de faire 30 appels téléphoniques ou envoyer 30 courriels ou mettre 30 « posts » sur page Facebook professionnelle, alors, pour chaque rendez-vous, offre de service ou soumission, vous devrez en moyenne faire face à 27 rejets et pour chaque 3 rencontres face à face, offre de services ou soumission, vous devrez obtenir 2 refus.

Suite à une présentation face à face, l’envoi d’une offre de service ou une soumission, si le client vous dit : « Non merci! » Levez-vous et dites-lui : « Merci infiniment M. le client! » Et s’il vous répond : « Pourquoi me remerciez-vous alors que je refuse d’acheter votre produit ou service? » Vous lui répondrez alors : « Merci de votre rejet, car je me rapproche de mon objectif. Je ne suis qu’à un seul rejet avant de conclure une vente! » Le client vous dira peut-être : « Je ne comprends pas, que voulez vous dire exactement? » Vous aurez alors une opportunité de continuer la conversation, lui expliquer votre philosophie et qui sait, peut-être conclure une vente!

Vos ratios de vente

Apprenez d’abord à bien calculer vos ratios de vente (une vente = X rendez-vous = X appels téléphoniques/offres de service/soumissions). Tous les vendeurs ont des ratios de ventes. La plupart ne les connaissent pas toutefois. Peu importe vos ratios, l’important est de bien les connaître. Plus un vendeur est expérimenté, plus petit sont ses ratios habituellement, c’est-à-dire que généralement, un vendeur senior a besoin de faire moins de prospection afin d’obtenir le même nombre de rendez-vous qu’un vendeur junior.

Par la suite, chaque fois que vous ferez face à un NON (un rejet), vous saurez à quel point vous vous rapprochez d’un oui. Le rejet est ainsi beaucoup plus facile à accepter puisque vous savez qu’il est impossible de vendre à 100 %. Tout est une question de statistique.

Quelles sont vos statistiques? Si vous ne connaissez pas vos statistiques, vous ne saurez jamais combien de rejets vous avez besoin avant de conclure votre prochaine vente, et ainsi, vous aurez tendance à prendre chaque rejet de façon vraiment personnelle.

P.S. Mon rêve ultime est d’inspirer plus de 1 000 000 de personnes à  tous les lundi matins. Merci de contribuer à  mon rêve en invitant vos amis à  s’inscrire gratuitement à  mon Bulletin du Succès !

Patrick Leroux CSP, entrepreneur, coach auteur de neuf (9) best-sellers et réputé conférencier de calibre international est un expert en motivation et performance. Afin de vérifier sa disponibilité pour qu’il présente une conférence inoubliable lors de votre prochain événement, vous pouvez le rejoindre au 1-888-993-8882 ou par courriel au patrick@patrickleroux.com (http://www.patrickleroux.com).

© 2014 – ResultAction inc. Tous droits réservés, reproduction strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Mots-clés : , , , , , , , , ,